Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 novembre 2020 1 16 /11 /novembre /2020 17:56

Quand on a des difficultés à respirer

Appuyez sur ces points du poumon et tenir pour 3 minutes: les effets Incroyables

Quand on a des difficultés à respirer, ce point du poumon appelé le point d'acupression du méridien 1P, est stratégique pour libérer la congestion thoracique. Un massage du point 1P est recommandé également pour traiter l'asthme, la respiration sifflante, la congestion nasale, les maux de gorge, la bronchite, la toux, les infections pulmonaires, l'oppression thoracique, la douleur de la face antérieure de l'épaule et du bras, etc.

C'est un point tout aussi stratégique dans la régulation d'émotions tel que le deuil et l'anxiété.

 

Localisation du point 1P qui se trouve sous chaque clavicule: En avant de l’épaule, dans la dépression à une largeur de doigt, légèrement vers l’extérieur, au-dessous de la clavicule à partir du sternum. Imitez la position des bras sur la photo, croisez les bras comme tel pour localiser le point 1P.

Technique: Deux à trois fois par jour, maintenez une pression sur les points indiqués pendant 3 minutes, matin et soir avant de vous coucher. Respirez lentement, calmement et profondément par le nez à partir du ventre pour en optimiser les effets.

Remarque: Le temps que nécessite cette technique pour faire son effet, dépend de la personne. Apprenez à comprendre votre corps en faisant l'expérience de cette technique.

Sans rappeler qu'il faut toujours prendre en compte les indications et les contre-indications, sachez surtout que cette technique n'est en aucun cas un substitut à l'avis d'un médecin.

Partager cet article
Repost0
8 juillet 2012 7 08 /07 /juillet /2012 14:17

 

Définition de la relaxation
relaxation

Que veut dire se relaxer ?

 Nous connaissons tous le bien que nous procure une très bonne nuit de sommeil ou  tout simplement éprouvé le plaisir à faire une petite sieste juste après un repas, pourvu qu’elle ne dure pas plus d’une demi-heure. Personne ne pourra remettre en question le fait qu’après l’amour on se sente bien.

 Enfin, des retrouvailles avec des amis, un après-midi passé avec eux dans la bonne humeur, une soirée festive sans excès, toutes ces petites choses de la vie rythment notre existence et la rendent plus aisée. Se relaxer, c’est tout simplement se donner du temps pour contrebalancer la situation stressante dans laquelle nous sommes perdus. Si trop de tensions nous fatiguent, trop d’obligations nous lient et trop de travail nous pousse au surmenage, nous allons vivre une situation de stress maximale. La relaxation est le seul moyen de compenser et de retrouver un bon équilibre pour continuer nos activités paisiblement.

 Comment se relaxer ?

 Encore faut-il s’apercevoir que nous en sommes arrivés à un point de non-retour, ou que nous avons la sagesse de prévenir ce genre de situation extrême. Nous devons impérativement reprendre le contrôle du temps. Ne pas nous laisser envahir par notre programme professionnel ou familial. Pour cela, il nous faut reconsidérer notre planning.

 L’idéal serait de s’arroger vingt minutes par jour de détente. Vous devriez pouvoir vous accorder ce temps pour décompresser, vous couper de toutes vos activités. Vous pourriez par exemple vous choisir un espace dans votre maison que vous consacreriez à la détente. Vous pourriez l’aménager d’un transat pour vous allonger, d’une petite chaine stéréo pour écouter de la musique douce. Il vous suffirait ensuite d’allumer une petite bougie et de l’encens et de ne rien faire d’autre que vous détendre en écoutant une musique relaxante.

 Un autre moyen pour se ressourcer consiste à marcher dans la nature. Je me souviens, à l’époque où j’habitais Paris, me promener au parc Luxembourg au moins trois fois par semaine. Je trouvais dans cette petite ballade, le moyen de me détendre l’esprit. Vous pouvez également consulter un sophrologue. Sa spécialité, c’est précisément de vous aider à retrouver un état de relaxation à partir duquel vous pouvez reprogrammer une attitude cohérente par rapport à vos activités quotidiennes.

  

Méditation de l'ouverture à l'Energie du Printemps 

 printemps.jpg

 

Préambule : (environ 13-14 ') fin Mars, début Avril ; plus tard si l’été se fais attendre.

 

C'est une relaxation où l'on insiste sur l'ouverture, la détente, on entre dans le lâcher-prise qui permet à l'énergie de mieux circuler, dans une relaxation qui permet d'accueillir l'énergie de printemps.

Ce qui pose problème dans cette énergie montante c'est le manque de place pour l'accueillir, manque de place parce que tendu, crispé…

Difficile de rentrer dans cet équilibre, cette harmonie entre le Yin à l'avant et le Yang à l'arrière.

Avec ce mouvement d'ouverture, d'élargissement, l'énergie peut passer librement…

 

Début : Poser le corps

 

Descendez à l'arrière du corps

Votre tête posée sur le sol, nous descendons et ouvrons vers les bras, l'arrière des bras, des avant-bras, le dos des mains, l'arrière des doigts, la racine des ongles

De nouveau, omoplates, bas du dos, bassin, cuisses, mollets et talons.

Nous prenons le temps de descendre de nouveau en ressentant ces surfaces d'appui

En ressentant le corps, qui se relâchant, semble devenir plus lourd

Tête, Omoplates , épaules, les bras, l'arrière des bras, des avant-bras, le dos des mains, l'arrière des doigts, la racine des ongles
Puis notre dos, le bas du dos, bassin, cuisses, mollets et talons

Corps de la relaxation : Elargissement et ouverture

 

Nous descendons tranquillement, en prenant le temps de sentir la conscience qui s'étale, le corps qui se relâche et s'appuie davantage.

Laissant notre respiration libre et naturelle nous entrons au cœur des sensations de contact, de lourdeur

Notre conscience dans un mouvement de descente doux et régulier

savoure les sensations
Nous entrons dans la profondeur…  P (30'')

 

 

 

 BOJOURp.gif

 

 

Puis nous ressentons l'arrière de notre corps en une seule grande surface paisible

Nous pouvons imaginer  la circulation de l'énergie ou simplement sentir.. les petits fourmillements divers et variés de mouvements, de chaleur ou tout autre chose…

Puis venant dans nos paumes de pieds, mouvements des orteils pour mieux ressentir la surface des paumes, nous allons alors remonter à l'intérieur des pieds vers l'intérieur des jambes, les cuisses, l'abdomen, la poitrine

Ouvrir vers l'intérieur des bras pour rejoindre l'intérieur des avant-bras, des paumes de mains, la pulpe des doigts, jusqu'au bout des doigts

puis revenir vers la poitrine pour monter lentement vers les clavicules, le visage…

 

De nouveau, paumes de pied, nous remontons à l'avant du corps, intérieur des jambes, des cuisses, abdomen, poitrine, ouverture jusque dans les paumes de mains

puis poitrine clavicules, cou, visage, 
Nous prenons le temps de remonter et entrons dans la profondeur, le Yin est  de nature nourrissante, nous prenons conscience  dans ces différents mouvement de notre attention, du volume de l'intérieur de nous-mêmes
C'est un mouvement de remontée qui peut se faire plus lent,  sensation d'être nourris, d'être un corps qui semble se dilater lors des différentes remontées

 

Nous invitons en nous la sève du Printemps à remplir chaque partie de nous-mêmes dans un mouvement montant, un mouvement qui ouvre  chaque partie de nous-mêmes de la poitrine vers les mains, qui ouvre de la poitrine vers le visage

C'est un mouvement doux et tranquille qui apporte un fleurissement, une ouverture
Impression de dilatation, le corps semble devenir peu à peu comme une éponge qui en s'hydratant prend du volume

 

A l'intérieur de nous-mêmes, + d'espace, + d'ouverture   P (30'')

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Prenez le temps de remonter, de permettre aux différentes régions de votre corps de s'ouvrir, de se remplir…

 

Puis nous allons remonter une dernière fois pour ressentir tout l'avant de notre corps ce fleurissement, cette  ouverture

Continuer de laisser le corps se remplir
Nous nous enfonçons alors dans nous-mêmes pour venir percevoir tous les contacts

Permettons à tous les mouvement de vie de circuler librement, en étant simplement présents

 

Bien posé en nous-mêmes, nous nous laissons porter par le mouvement doux et tranquille de notre respiration    P (30'')

 

Profitez du moment  de détente que vous vous accordez pour prendre conscience de l'état de détente dans lequel vous êtes

Présent à vous-mêmes, au cœur des sensations, bercé par le souffle, laissez vous porter  P (1')

 

Sortie :relaxation2.jpg

 

Nous allons doucement revenir, en invitant le souffle à nous remplir

Par des respirations plus profondes et plus larges, nous allons doucement remonter

 

Toujours présents à vous-même l'inspir deviens comme une possibilité de se nourrir encore, de se remplir

Nos respirations nous remplissent, nous ouvrent un peu plus à chaque fois et nous ramènent doucement, tranquillement à la conscience extérieure

Prenez le temps de bouger, de vous étirer et revenez….

 



SHYVA SHANTYyoga.jpg

 

 

 

 

 

 

Le printemps, c’est la vie qui rajeunit la nature

123ation.jpg

 

 


L’entrée du Soleil dans la constellation du Bélier est pour les Alchimistes d’une importance capitale, car c’est l’époque où le Soleil, le principe masculin, travaille sur le principe féminin, la terre, qui reçoit ses rayons, les absorbe et commence à produire des feuilles, des fleurs et des fruits.

Le printemps, c’est donc la pierre philosophale, la vie qui rajeunit la nature. Le feu du Soleil agit sur la matière première, la terre, pour lui insufler la vie. Voilà le symbole du Printemps.

Pendant l’hiver, la terre est déserte et froide, mais après quelque temps de « cuisson » de la matière, tous ses trésors commencent à apparaître.

La nature est animée d’une vitalité accrue, tout ressuscite.

Les alchimistes ont observé ce travail qui se réalise dans la nature : ils ont compris comment elle travaille pour tout transformer et transfigurer ; tout ce qui semblait mort, terne et noir devient vivant, beau et coloré.

Et les sages qui ont étudié ces lois ont découvert que les mêmes phénomènes devaient se produire également en l’homme. Car en l’homme aussi, on retrouve le Soleil, la Lune, la végétation… et en l’homme aussi tout peut se transformer et ressusciter comme dans la nature et même parfois beaucoup plus rapidement.

« Ce qui doit être important pour vous, c’est que vous soyez émerveillés du travail de la nature. Etudiez la nature, observez tous les phénomènes qui s’y produisent et vous verrez quelle lumière se fera au-dedans de vous. Et en contemplant chaque matin le lever du Soleil, vous boirez l’élixir de la vie immortelle.
Car chaque rayon du Soleil est de l’or et à travers l’air, ils parviennent jusqu’à la terre qui sait les fixer, les condenser et fabriquer l’or véritable. Habituez-vous à regarder le Soleil en pensant « c’est de l’or », et peu à peu, cet or se déposera en vous…
Il dépend de vous que le Soleil s’ouvre pour vous distribuer tous ses trésors.
Plus vous regarderez le Soleil avec amour, plus vous recueillerez des particules d’or sous forme de lumière, d’émerveillement, de joie, de paix, de santé, d’activité, de force. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Partager cet article
Repost0
11 avril 2012 3 11 /04 /avril /2012 18:52

 

 

 

 


Comment prendre de bonnes décisions ?

1 : Pour prendre des bonnes décisions, gardez la tête froide :

Ne prenez aucune décision sous le coup des émotions. La colère et la tristesse en particulier vont vous faire prendre des décisions que vous allez regretter.

Si vous devez impérativement prendre une décision et que vous êtes sous le coup d’une émotion, sortez vous rafraîchir ne serait-ce que cinq minutes, avant de rendre votre jugement. Vous verrez qu’il n’en sera que meilleur !

 


J'aimerais aujourd'hui vous donner un truc simple pour vous permettre d'avoir plus de clarté dans votre vie et de prendre de meilleures décisions.

2 : Ceux qui font les bons choix se décident vite :

Ne laissez pas trop de temps entre le moment où le problème se pose, et le moment où la décision doit être prise.

Plus vous allez attendre pour prendre une décision, plus des pensées parasites vont venir vous polluer l’esprit et altérer votre bon jugement.

Par exemple si vous devez décider entre deux voitures et que vous commencez à trop réfléchir, à trop jauger le pour et le contre de chacune, vous allez vous projeter inconsciemment dans des situations qui devraient pas rentrer en ligne de compte (par exemple, « oui mais le blanc est salissant » ou « oui mais il n’y a pas d’accoudoir à l’arrière pour nos éventuels futurs enfants », ce genre de choses). Au final, plus vous repoussez le moment de trancher, plus la prise de décision va être difficile, justement.

Décidez vous vite (sans vous précipiter non plus, bien sûr : trouvez le juste milieu !).

 

3 : Projetez vous dans l’avenir et regardez le passé :

Enfin, je termine cet article avec la réflexion que je me suis faite quand j’ai décidé de changer de vie et partir voyager.

Quand vous êtes face à un dilemme, à une importante décision qui peut impacter le reste de votre vie, alors pensez à ceci :

Projetez vous dans l’avenir, et réfléchissez à l’opportunité que vous regretterez le plus d’avoir manqué.

Avec cette technique, vous allez prendre les meilleurs décisions de votre vie ! D’ailleurs c’est comme ça que j’ai décidé de partir en voyage et de monter mon entreprise : probablement deux des meilleures décisions de ma vie jusqu’à présent !

A vous de jouer !

Jérémy


Je vous invite à faire l'expérience suivante. Identifiez quelque chose dont vous êtes sûr à 100 % (par exemple, le soleil va se lever demain, respirer est une bonne idée, vous avez une voiture, etc., etc.)…

 

 

 
Et ensuite, identifiez quelque chose dont vous doutez (par exemple, quel politicien est le plus honnête, quelle température fera-t-il dans trois semaines, etc.)… Et ensuite, ce que je veux que vous fassiez est très simple.

 

 

 
Pensez à la première chose et remarquez quelles sont les émotions que vous ressentez lorsque vous êtes rempli de certitude. Ensuite, pensez à la thématique qui vous fait douter et remarquez la différence au niveau de vos émotions et au niveau de votre ressenti, et passez d'un à l'autre de cette façon en portant votre attention sur la différence au niveau de votre ressenti, au niveau de vos émotions lorsque vous passez d'un état de certitude à un état de doute.

 

 
Après quelques minutes de cet exercice simple, vous allez commencer à avoir de la clarté, mais une clarté au niveau de votre ressenti, de votre kinesthésique.

 
Quand viendra le temps de prendre une décision, vous pourrez utiliser votre mental (comme vous le faites normalement), mais vous pourrez utiliser aussi votre corps. Par exemple, si vous avez le choix entre A et B, lequel des deux vous donne une sensation de certitude et lequel vous donne une sensation de doute? Plus vous pratiquerez cet exercice simple, plus il sera facile pour vous de décoder les messages que votre corps vous envoie.

 
 
Bien à vous,
 
SHYVA SHANTY



 

Partager cet article
Repost0
23 juillet 2011 6 23 /07 /juillet /2011 14:22

 

 

Peut-on toujours être bien, heureux et positif?
 
bonne-santé 
Aujourd'hui, je continue de répondre à vos questions; plus
spécifiquement à celle de Pierre André.
 
Voici sa question :
 
« J'ai une vie très satisfaisante, autant du côté de l'emploi que
des amours et de la santé.
 
Cependant, parfois je me sens triste.
 
Je fais attention à moi en faisant de la méditation, en mangeant
bien et en faisant du sport, mais cette mélancolie revient souvent.
 
Y a-t-il un moyen de s'en débarrasser une bonne fois pour toutes?
Peut-on toujours être bien, heureux et positif? »
 
 
J'aimerais vous donner quelques pistes à explorer.
 
Premièrement, les connexions dans le cerveau.
 
Si vous avez ressenti un type d'émotions négatives pendant
plusieurs années (par exemple : la mélancolie), il y a de
véritables connexions dans votre cerveau qui font en sorte que pour
vous, ressentir ces émotions négatives est quelque chose de facile,
naturel et « spontané ».
 
Lorsque vient le temps de changer nos émotions, parfois ça peut
être difficile. Surtout si ce sont des émotions intenses qui ont
été pratiquées pendant 5, 10, 15, 20, 30, voire jusqu'à 40 ans.
 
La première fois que vous essayez de vous débarrasser de ces
émotions négatives, vous ressentez de la frustration alors que vous
remarquez qu'elles reviennent rapidement et souvent plus
intensément.
 
En fait, plus il semble que vous essayez de vous en débarrasser,
plus il semble qu'elles reviennent avec violence!
 
Le truc est de réaliser que si vous avez bâti ces habitudes et ces
connexions dans votre cerveau sur plusieurs années, vous ne pourrez
peut-être pas changer ces habitudes en moins de cinq minutes; cela
prend du temps et de la pratique.
 
La bonne nouvelle c'est qu'il y a plusieurs techniques, méthodes et
technologies qui peuvent vous permettre d'éliminer ces émotions
négatives très rapidement.
 
Voici quelques exemples de méthodes connues et un peu moins connues.
 Méditation PI KUAN
La technique de libération émotionnelle
Le TFT (thought field therapy)
TAPAS
La méthode du zappeur
Et beaucoup, beaucoup d'autres...
 La technique Cœur de Lion
 

En utilisant ces différentes techniques de psychologie énergétique,
vous pouvez changer plus rapidement ces connexions neurales dans
votre cerveau.
 
 
Deuxième point : à la base il y a trois choses que vous pouvez
faire pour éliminer les émotions négatives récurrentes.
 
Premièrement, éliminer ce que j'appelle votre grosse boule
d'énergie négative.
 
Depuis des années, vous avez accumulé des énergies négatives dans
votre corps, des habitudes négatives et, comme je l'ai mentionné,
des connexions neurales négatives.
 
Vous pouvez tranquillement les nettoyer avec, entre autres, les
méthodes que je vous ai nommées plus tôt.
 
La deuxième chose que vous pouvez faire c'est de commencer à bâtir
de nouvelles habitudes, à bâtir de nouvelles connexions neurales.
 
Comment?
 
Il faut consciemment se « pratiquer » à se sentir bien, sans aucune
raison.
 
Une autre façon de l'exprimer est de remarquer quels sont les
habitudes et les gestes qui vous rendent heureux et de le faire le
plus souvent possible.
 
En portant votre attention sur le positif, vous allez commencer à
faire grossir votre boule d'énergie positive.
 
Plus votre boule d'énergie positive est grande, plus votre boule
d'énergie négative diminue.
 
Ainsi, plus les jours avanceront plus il sera facile pour vous de
faire l'expérience d'émotions positives.
 
Finalement, la troisième chose que vous pouvez faire est
d'identifier quelle est la cause sous-jacente énergétique à vos
émotions négatives et faire un traitement énergétique quotidien
pour reconditionner vos énergies à rester dans un état d'équilibre
plutôt que dans un état de déséquilibre.


Continuez de m'envoyer vos questions.
Bien à vous,
 Olivier

 

 

  Méditation PI KUAN

yinyang

Première phase de la Méditation PI KUAN : Expérience du TSEU JAN ou “Lâcher prise”
 

Prenez une chaise, asseyez-vous et fermez les yeux. Il est souhaitable que l'environnement soit aussi peu bruyant que possible.

Si vous restez ainsi quelques minutes, voire quelques dizaines de secondes, un flot de pensées, avec ou sans rapport avec la situation présente, vous envahira. N'essayez surtout pas de chasser ces pensées. L'effort que vous fourniriez serait favorable à la venue d'autres pensées du même type, appelées en quelque sorte “en renfort”.

Respirez calmement, SANS dire mentalement les mots “inspiration - expiration”  comme il est coutume dans l'exercice de respiration consciente  (Je vous présenterai prochainement cet exercice essentiel dans la pratique du Xi Tchan). Donc, SENTEZ simplement le rythme de vos poumons se gonflant et se dégonflant. Ne restez pas trop longtemps ainsi : Portez, sans trop attendre, votre attention sur un autre point du corps.

Laissez cette attention se fixer AU HASARD, sans chercher à privilégier un organe particulier. Bien des sensations peuvent être ressenties dans tout le corps. Une multitude de “sensations ” agréables, désagréables ou neutres, se manifestent à longueur de journée, mais il est rarissime que ces manifestations soient perçues par nous.

L'homme est ainsi fait que seules les sensations désagréables sont prises en considération. Très curieusement, nous prenons le “silence du corps”  pour signe de bonne santé. Alors que même en excellente santé, notre corps ne cesse de parler.

Notre attention se porte AU HASARD sur les yeux (fermés) : Nous sentons leur présence, la forme des globes oculaires, essayez … Notre attention se dirige d'elle-même, sans direction ferme, vers une autre partie du corps… RESSENTEZ CELA, SANS MOT …
Plus vous RESSENTIREZ ce qui se passe sur le plan PHYSIQUE, plus vous serez proche du réel. Moins vous ressentirez et plus vous plongerez dans le “sommeil de l'Etre”.

La libération, ou Eveil, passe par les chemins les moins intellectuels : par le corps, perçu sans mots.

Donc, confortablement assis, les yeux fermés, le dos droit sans tension, laissez courir votre sensation vers vos jambes, vos bras, votre estomac, vos épaules. Si votre repas précédent est déjà loin, peut-être la faim se fera t-elle sentir au creux de votre estomac ? Sentez cela. Ne dites RIEN, en vous-mêmes, à ce propos. Restez dans la pure sensation, sans mots pour la définir.

Contentez-vous de ressentir, puis aussitôt, passez à une autre perception … Vos fesses au contact de la chaise, votre dos appuyé au dossier … Ressentez sans qu'il soit nécessaire de commenter le fait avec les mots. Le contact de vos pieds sur le sol, le passage du souffle par le nez, un certain goût dans la bouche, tout cela peut, AU HASARD DE LA PERCEPTION, de façon non systématique, sans ordre, être perçu, ressenti, sans qu'aucun commentaire de la pensée “en mots ou en images” n'intervienne durant la perception.

Ce commentaire ne surviendrait que si vous vous attardez sur UNE perception en particulier. Donc, dès que quelque-chose est ressenti, efforcez-vous de passer AUSSIT
ÔT à une autre perception. La seule perception de toutes les sensations sans l'usage de mots et par la force de l'habitude, se mettra à votre service, et peu à peu, la pensée spéculative (en mots) se taira lorsque son silence sera seulement souhaitable. La seule perception sans mot des sensations physiques internes s'étendra naturellement à l'ensemble du monde perceptible, sans effort, par la simple force des choses.

Ce que je viens de décrire est issu de l'enseignement Tchan qui était transmis par J. Calmar  : l'expérience de la PREMIERE PHASE du PI KUAN corporel, qui signifie “contemplation derrière le mur” : Derrière le mur des paupières, ce qui veut dire que le PI KUAN doit se pratiquer les yeux clos, contrairement à de nombreuses méthodes qui se pratiquent les yeux mi-clos, voire ouverts.

Avec la pratique du PI KUAN, vous allez percevoir que ce que l'on appelle habituellement la “conscience d'être” (moi, je) n'est pas TOUTE cette conscience.


Jacques



 «On aime parce qu'on aime. Il n'y a aucune raison pour aimer.» (L'Alchimiste)
 
"Nous ne devons jamais oublier que l'expérience spirituelle est avant tout une expérience pratique d'amour.

Et dans l'amour, il n'existe pas de règles."
 
C'est là qu'intervient la force de l'Amour, car, quand nous aimons, nous voulons toujours être meilleurs que nous ne sommes.
 
«Personne n'aime demander beaucoup à la vie, parce qu'il a peur de l'échec.»

 

 

 

 
 

 

Partager cet article
Repost0
16 juin 2011 4 16 /06 /juin /2011 17:04
 «Je suis en colère...quoi faire?» 

7310683j-en-peux-plus1-gif.gif
Bonjour!

Le sujet du jour : la colère.

Quoi faire lorsqu' on est en crisse.

Quand je travaille en médecine énergétique, je travaille sur un des
7 systèmes énergétiques.

Dans les cas de colère, j'utilise les 5 rythmes chinois.

Chaque rythme est caractérisé par une réponse particulière au
stress.

Une personne dite « de l'été » va réagir différemment au stress
qu'une de « type hiver ».

Laissez-moi donc la chance de partager avec vous une technique qui
diffuse la colère en moins de deux!

1. Tenez-vous debout, jambes un peu plus espacées que vos épaules.

2. Laissant vos mains sur vos cuisses, prenez le temps de bien vous
« grounder» ou enraciner dans le sol. Prenez une grande
respiration.

3.Levez vos bras au dessus de votre tête en inspirant lentement.

4. Une fois vos mains au dessus de votre tête, fermez les poings.

5. Alors que vous retenez votre souffle, concentrez-vous sur la
sensation colère. Permettez-vous de la ressentir pleinement...pour
une dernière fois.

6. Quand vous le voulez, descendez très rapidement vos mains en les
faisant passer devant votre corps. Expirez rapidement par la bouche
en même temps. C'est comme si vous éliminiez tout le poison de
votre corps. D'ailleurs, le nom de la technique est « expelling the
venom » ou extraire le venin.

7. Lorsque vous descendez vos mains, c'est comme si vous nettoyez
tous vos chakras de l'énergie de la colère. La prochaine fois que
vous serez en colère, remarquez où se situe la sensation comme tel.
Souvent, vous allez remarquez qu'elle peut sembler flotter à
environ 2 centimètres en avant de votre plexus.

8. Répétez le processus jusqu'à ce que vous ne sentiez plus la
colère. Souvent, après une minute vous allez vous sentir beaucoup
mieux.

Bon succès, colere1.png

Olivier
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de ARASQIGONG.COM
  • : La relaxation anti-stress est un art de santé basé sur les mêmes principes que l'acupuncture et utilise des éducatifs du Qi Gong, Tai Chi, Dao Yin, etc. Il s'agit d'une gymnastique lente, accompagnée d'un travail mental d'attention, de détente et de respiration. Ses effets non seulement corrigent les blocages physiques, mais aussi pacifient les émotions, étroitement associées à nos organes. Son but est donc de rétablir dans le corps une circulation énergétique fluide.
  • Contact

Profil

  • ARASQIGONG.COM
  • Jacques BOUDET
Enseignant de Qi Gong et formateur

Enseigne les techniques du bien-être
Yoga - Qi Gong - Relaxation
Relation d'aide

- Depuis trente  ans dans le milieu associatif, Maisons des Jeunes et de la Culture, Maisons de quartier. ;
  • Jacques BOUDET Enseignant de Qi Gong et formateur Enseigne les techniques du bien-être Yoga - Qi Gong - Relaxation Relation d'aide - Depuis trente ans dans le milieu associatif, Maisons des Jeunes et de la Culture, Maisons de quartier. ;

Recherche