Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 juillet 2011 6 23 /07 /juillet /2011 14:22

 

 

Peut-on toujours être bien, heureux et positif?
 
bonne-santé 
Aujourd'hui, je continue de répondre à vos questions; plus
spécifiquement à celle de Pierre André.
 
Voici sa question :
 
« J'ai une vie très satisfaisante, autant du côté de l'emploi que
des amours et de la santé.
 
Cependant, parfois je me sens triste.
 
Je fais attention à moi en faisant de la méditation, en mangeant
bien et en faisant du sport, mais cette mélancolie revient souvent.
 
Y a-t-il un moyen de s'en débarrasser une bonne fois pour toutes?
Peut-on toujours être bien, heureux et positif? »
 
 
J'aimerais vous donner quelques pistes à explorer.
 
Premièrement, les connexions dans le cerveau.
 
Si vous avez ressenti un type d'émotions négatives pendant
plusieurs années (par exemple : la mélancolie), il y a de
véritables connexions dans votre cerveau qui font en sorte que pour
vous, ressentir ces émotions négatives est quelque chose de facile,
naturel et « spontané ».
 
Lorsque vient le temps de changer nos émotions, parfois ça peut
être difficile. Surtout si ce sont des émotions intenses qui ont
été pratiquées pendant 5, 10, 15, 20, 30, voire jusqu'à 40 ans.
 
La première fois que vous essayez de vous débarrasser de ces
émotions négatives, vous ressentez de la frustration alors que vous
remarquez qu'elles reviennent rapidement et souvent plus
intensément.
 
En fait, plus il semble que vous essayez de vous en débarrasser,
plus il semble qu'elles reviennent avec violence!
 
Le truc est de réaliser que si vous avez bâti ces habitudes et ces
connexions dans votre cerveau sur plusieurs années, vous ne pourrez
peut-être pas changer ces habitudes en moins de cinq minutes; cela
prend du temps et de la pratique.
 
La bonne nouvelle c'est qu'il y a plusieurs techniques, méthodes et
technologies qui peuvent vous permettre d'éliminer ces émotions
négatives très rapidement.
 
Voici quelques exemples de méthodes connues et un peu moins connues.
 Méditation PI KUAN
La technique de libération émotionnelle
Le TFT (thought field therapy)
TAPAS
La méthode du zappeur
Et beaucoup, beaucoup d'autres...
 La technique Cœur de Lion
 

En utilisant ces différentes techniques de psychologie énergétique,
vous pouvez changer plus rapidement ces connexions neurales dans
votre cerveau.
 
 
Deuxième point : à la base il y a trois choses que vous pouvez
faire pour éliminer les émotions négatives récurrentes.
 
Premièrement, éliminer ce que j'appelle votre grosse boule
d'énergie négative.
 
Depuis des années, vous avez accumulé des énergies négatives dans
votre corps, des habitudes négatives et, comme je l'ai mentionné,
des connexions neurales négatives.
 
Vous pouvez tranquillement les nettoyer avec, entre autres, les
méthodes que je vous ai nommées plus tôt.
 
La deuxième chose que vous pouvez faire c'est de commencer à bâtir
de nouvelles habitudes, à bâtir de nouvelles connexions neurales.
 
Comment?
 
Il faut consciemment se « pratiquer » à se sentir bien, sans aucune
raison.
 
Une autre façon de l'exprimer est de remarquer quels sont les
habitudes et les gestes qui vous rendent heureux et de le faire le
plus souvent possible.
 
En portant votre attention sur le positif, vous allez commencer à
faire grossir votre boule d'énergie positive.
 
Plus votre boule d'énergie positive est grande, plus votre boule
d'énergie négative diminue.
 
Ainsi, plus les jours avanceront plus il sera facile pour vous de
faire l'expérience d'émotions positives.
 
Finalement, la troisième chose que vous pouvez faire est
d'identifier quelle est la cause sous-jacente énergétique à vos
émotions négatives et faire un traitement énergétique quotidien
pour reconditionner vos énergies à rester dans un état d'équilibre
plutôt que dans un état de déséquilibre.


Continuez de m'envoyer vos questions.
Bien à vous,
 Olivier

 

 

  Méditation PI KUAN

yinyang

Première phase de la Méditation PI KUAN : Expérience du TSEU JAN ou “Lâcher prise”
 

Prenez une chaise, asseyez-vous et fermez les yeux. Il est souhaitable que l'environnement soit aussi peu bruyant que possible.

Si vous restez ainsi quelques minutes, voire quelques dizaines de secondes, un flot de pensées, avec ou sans rapport avec la situation présente, vous envahira. N'essayez surtout pas de chasser ces pensées. L'effort que vous fourniriez serait favorable à la venue d'autres pensées du même type, appelées en quelque sorte “en renfort”.

Respirez calmement, SANS dire mentalement les mots “inspiration - expiration”  comme il est coutume dans l'exercice de respiration consciente  (Je vous présenterai prochainement cet exercice essentiel dans la pratique du Xi Tchan). Donc, SENTEZ simplement le rythme de vos poumons se gonflant et se dégonflant. Ne restez pas trop longtemps ainsi : Portez, sans trop attendre, votre attention sur un autre point du corps.

Laissez cette attention se fixer AU HASARD, sans chercher à privilégier un organe particulier. Bien des sensations peuvent être ressenties dans tout le corps. Une multitude de “sensations ” agréables, désagréables ou neutres, se manifestent à longueur de journée, mais il est rarissime que ces manifestations soient perçues par nous.

L'homme est ainsi fait que seules les sensations désagréables sont prises en considération. Très curieusement, nous prenons le “silence du corps”  pour signe de bonne santé. Alors que même en excellente santé, notre corps ne cesse de parler.

Notre attention se porte AU HASARD sur les yeux (fermés) : Nous sentons leur présence, la forme des globes oculaires, essayez … Notre attention se dirige d'elle-même, sans direction ferme, vers une autre partie du corps… RESSENTEZ CELA, SANS MOT …
Plus vous RESSENTIREZ ce qui se passe sur le plan PHYSIQUE, plus vous serez proche du réel. Moins vous ressentirez et plus vous plongerez dans le “sommeil de l'Etre”.

La libération, ou Eveil, passe par les chemins les moins intellectuels : par le corps, perçu sans mots.

Donc, confortablement assis, les yeux fermés, le dos droit sans tension, laissez courir votre sensation vers vos jambes, vos bras, votre estomac, vos épaules. Si votre repas précédent est déjà loin, peut-être la faim se fera t-elle sentir au creux de votre estomac ? Sentez cela. Ne dites RIEN, en vous-mêmes, à ce propos. Restez dans la pure sensation, sans mots pour la définir.

Contentez-vous de ressentir, puis aussitôt, passez à une autre perception … Vos fesses au contact de la chaise, votre dos appuyé au dossier … Ressentez sans qu'il soit nécessaire de commenter le fait avec les mots. Le contact de vos pieds sur le sol, le passage du souffle par le nez, un certain goût dans la bouche, tout cela peut, AU HASARD DE LA PERCEPTION, de façon non systématique, sans ordre, être perçu, ressenti, sans qu'aucun commentaire de la pensée “en mots ou en images” n'intervienne durant la perception.

Ce commentaire ne surviendrait que si vous vous attardez sur UNE perception en particulier. Donc, dès que quelque-chose est ressenti, efforcez-vous de passer AUSSIT
ÔT à une autre perception. La seule perception de toutes les sensations sans l'usage de mots et par la force de l'habitude, se mettra à votre service, et peu à peu, la pensée spéculative (en mots) se taira lorsque son silence sera seulement souhaitable. La seule perception sans mot des sensations physiques internes s'étendra naturellement à l'ensemble du monde perceptible, sans effort, par la simple force des choses.

Ce que je viens de décrire est issu de l'enseignement Tchan qui était transmis par J. Calmar  : l'expérience de la PREMIERE PHASE du PI KUAN corporel, qui signifie “contemplation derrière le mur” : Derrière le mur des paupières, ce qui veut dire que le PI KUAN doit se pratiquer les yeux clos, contrairement à de nombreuses méthodes qui se pratiquent les yeux mi-clos, voire ouverts.

Avec la pratique du PI KUAN, vous allez percevoir que ce que l'on appelle habituellement la “conscience d'être” (moi, je) n'est pas TOUTE cette conscience.


Jacques



 «On aime parce qu'on aime. Il n'y a aucune raison pour aimer.» (L'Alchimiste)
 
"Nous ne devons jamais oublier que l'expérience spirituelle est avant tout une expérience pratique d'amour.

Et dans l'amour, il n'existe pas de règles."
 
C'est là qu'intervient la force de l'Amour, car, quand nous aimons, nous voulons toujours être meilleurs que nous ne sommes.
 
«Personne n'aime demander beaucoup à la vie, parce qu'il a peur de l'échec.»

 

 

 

 
 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de ARASQIGONG.COM
  • : La relaxation anti-stress est un art de santé basé sur les mêmes principes que l'acupuncture et utilise des éducatifs du Qi Gong, Tai Chi, Dao Yin, etc. Il s'agit d'une gymnastique lente, accompagnée d'un travail mental d'attention, de détente et de respiration. Ses effets non seulement corrigent les blocages physiques, mais aussi pacifient les émotions, étroitement associées à nos organes. Son but est donc de rétablir dans le corps une circulation énergétique fluide.
  • Contact

Profil

  • ARASQIGONG.COM
  • Jacques BOUDET
Enseignant de Qi Gong et formateur

Enseigne les techniques du bien-être
Yoga - Qi Gong - Relaxation
Relation d'aide

- Depuis trente  ans dans le milieu associatif, Maisons des Jeunes et de la Culture, Maisons de quartier. ;
  • Jacques BOUDET Enseignant de Qi Gong et formateur Enseigne les techniques du bien-être Yoga - Qi Gong - Relaxation Relation d'aide - Depuis trente ans dans le milieu associatif, Maisons des Jeunes et de la Culture, Maisons de quartier. ;

Recherche